« On croyait avoir tout entendu de Marin Marais à la viole. C’était avant de rencontrer le talent de Noémie Lenhof et ses complices. »